Charte du festival responsable et bienveillant

Bienveillance & Inclusion

Le Festival le Bon Air est un festival particulièrement attentif aux questions de bienveillance et d’inclusivité. Nous travaillons au quotidien avec des collectifs et associations précurseur.se.s sur ces sujets (Act Right, Plus Belle La Nuit, Metaphore Collectif etc…) et autour du projet Rider.e qui sera le sujet de l’un des tables rondes 2022.

C’est pourquoi, depuis 7 éditions nous proposons une programmation artistique ouverte à tous les genres et à toutes les minorités, nous encourageons également l’égalité et l’inclusivité à travers une politique d’accès pour tout.es. Nous pensons des accompagnements spécifiques pour les personnes en situation de fragilité.

Nos équipes de guides, personnages à mi-chemin entre médiation et performance et ayant une bonne connaissance du projet, de la Friche et des publics auront la responsabilité de faciliter et d’accompagner celleux qui en ont le besoin.

Le Bon Air condamne tout acte homophobe, transphobe, misogyne, raciste, antisémite, discriminatoire de quelque nature qu’il soit ainsi que la violence, la haine et l’irrespect sous toutes leurs formes. Nous en appelons à la bienveillance et à l’humanité de chacun pour faire de ces événements des bulles de partage, d’amitié, de sympathie, et de lâcher-prise autour de la musique que l’on est si heureux de pouvoir proposer.

 

Conscient de l’impact que représente l’organisation d’un évènement d’ampleur, le festival Le Bon Air guide ses équipes, les artistes & les publics dans des actions menant à réduire au maximum notre empreinte écologique.

Environnement

Hébergement artistes

Partenariat noué avec un complexe hôtelier de proximité (Résidence Soleil).

Dans ce cadre, nous ne proposons pas de déplacement en voiture entre le site et l’hôtel car celui-ci se trouve à 2 minutes à pied.

Nous proposons également des hébergements directement sur le site de la Friche la Belle de Mai.

Énergie

Pour la logistique : l’approvisionnement auprès des fournisseurs locaux ou, dans le cas d’impossibilité, le plus proche géographiquement afin d’éviter des déplacements en voiture.

Transports

La plus grande partie des émissions imputées au bilan carbone des événements musicaux est due aux transports des artistes, des équipes et des publics pour se rendre sur le site. Notre mission est donc de proposer quelques solutions :

  • Promotion de la scène locale
  • Favoriser les transports ferroviaires plutôt qu’aériens ou routiers pour les déplacements des artistes et professionnel.le.s
  • Incitation au covoiturage, aux transports en commun et aux solutions de mobilité douce.
Eau
  • Système de distribution d’eau potable gratuite en libre accès sur tout le site.
  • Fourniture de gourdes pour les technicien.ne.s / artistes (aucune bouteille d’eau en plastique n’est mise à disposition).
  • Les festivalier.e.s sont autorisé.e.s à venir sur le site avec leurs gourdes vides et/ou leurs ecocup.
Restauration

La restauration est l’un des premiers postes d’émission de gaz à effet de serre et de gaspillage lié aux foodtrucks & bars sur un festival, l’alimentation est donc un des enjeux principaux :

  • Participation des acteurs de proximité : le catering artiste et la restauration des publics sont réalisés exclusivement avec des produits issus du circuit court & raisonné en fonction d’un cahier des charges.
  • Nous assemblons et produisons notre propre vin naturel en partenariat avec le domaine de la Mongestine (83560 Artigues) biologiques. Nous travaillions avec une brasserie artisanale et biologique. Les jus de fruits sont locaux. Des discussions sont en cours avec des alcooliers indépendants
Communication
  • Impression selon les stricts besoins «écolabel» et respectueuse de l’environnement (certifié Imprim’Vert et/ou PEFC – 1 arbre arraché = 1 arbre replanté).
  • Signalétique durable (projections, supports réutilisables).
  • Nous ne distribuons plus aucun flyer.
Déchets

Réduire, réutiliser & recycler sont les trois axes majeurs pour limiter les déchets du festival : la limitation, le recyclage et la valorisation.

Réduction :

Membre de Drastic on Plastic > Objectif : disparition totale du plastique à usage unique.

Réutilisation :

  • Remplacer les produits jetables par des produits durables (vaisselle lavable / recyclable / compostable), gobelets réutilisables).
  • Tri des déchets sur place.
  • Tri du verre en zone backstage & dans les bars.
  • Déchets alimentaires transformés en compost (sur place) qui servira au jardin des rails et autres espaces végétalisés de la Friche.
  • Un maximum d’éléments de signalétique et/ou techniques est gardé et réutilisé sur chaque série d’événements, ou partagé à d’autres opérateurs pour effectuer de l’upcycling.
  • Disposition de cendriers Recyclop (les mégots de cigarettes ramassés produisent de l’électricité).
  • Nos scénographies sont fabriquées seulement si elles peuvent être réutilisées sur les autres éditions et/ou sur d’autres productions événementielles tout au long de l’année.

Recyclage :

  • Sensibilisation au tri des déchets (via notre partenaire AREMACS).
  • Mise à disposition de poubelles recyclables.
  • Présence d’AREMACS assurant la préservation du site.

 

Sensibilisation
  • Mise en place d’une brigade verte, renseignant ainsi les festivaliers sur les questions des déchets.
  • Inciter nos publics à venir avec leur ecocup.

En 2020, Bi:Pole est devenu signataire de la charte Drastic on Plastic. En signant celle-ci, le festival s’engage à supprimer le plastique jetable et bénéficie de l’accompagnement du collectif R2D2 : outils, ressources, ateliers et formations…