Charte du festival responsable et bienveillant

Bienveillance & Inclusion

Le Bon Air est un festival particulièrement sensible aux questions de bienveillance et d’inclusion. Nous avançons en cultivant des liens étroits avec des collectifs et associations précurseurs sur ces sujets (Plus Belle La Nuit, Metaphore Collectif…) pour veiller à mettre en place les bonnes pratiques pendant les événements, mais également dans sa production en amont et dans sa communication.

C’est pourquoi nous souhaitons tendre vers une programmation artistique paritaire, et à une représentativité de toutes les minorités.

Nous encourageons également l’égalité et l’inclusion à travers une politique d’accès pour tous, en proposant des accompagnements spécifiques aux personnes en situation de handicap (accès PMR, malentendants ou non-voyants).

Le Bon Air condamne tout acte homophobe, transphobe, misogyne, raciste, antisémite, discriminatoire de quelque nature qu’il soit ainsi que la violence, la haine et l’irrespect sous toutes leurs formes. Nous en appelons à la bienveillance et à l’humanité de chacun pour faire de ces événements des bulles de partage, d’amitié, de sympathie, et de lâcher-prise autour de la musique que l’on est si heureux de pouvoir proposer.

Environnement

Hébergement artistes

Partenariat noué avec un complexe hôtelier de proximité (Résidence Soleil).

Dans ce cadre, nous ne proposons pas de déplacement en voiture entre le site et l’hôtel car celui-ci se trouve à 2 minutes à pied.

Nous proposons également des hébergements directement sur le site de la Friche la Belle de Mai.

Énergie

Pour la logistique : l’approvisionnement auprès des fournisseurs locaux ou, dans le cas d’impossibilité, le plus proche géographiquement afin d’éviter des déplacements en voiture.

Transports

La plus grande partie des émissions imputées au bilan carbone des événements musicaux est due aux transports des publics & des artistes pour se rendre sur le site. Notre mission est donc de proposer quelques solutions :

  • Promotion de la scène locale.
  • Utilisation du train au lieu de l’avion pour les transports artistes, et encouragement du public à faire de même.
  • Mise en avant du co-voiturage pour nos festivaliers avec la création d’un groupe dédié sur nos réseaux sociaux.
  • Mise en avant des transports en commun ou solutions de mobilités douces.
  • Mise en place d’un parc à vélos & trottinettes.
Eau
  • Système de distribution d’eau potable en libre accès sur tout le site.
  • Fourniture de gourdes pour les techniciens / artistes (aucune bouteille d’eau en plastique n’est mise à disposition).
  • Possibilité pour les publics de venir avec leurs gourdes vides et/ou leurs ecocup.
Restauration

La restauration est l’un des premiers postes d’émission de gaz à effet de serre et de gaspillage lié aux foodtrucks & bars sur un festival, l’alimentation est donc un des enjeux principaux :

  • Participation des acteurs de proximité : le catering artiste et la restauration des publics proviennentt exclusivement au restaurant des Grandes Tables de la Friche et d’un foodtruck sélectionné en fonction d’un cahier des charges.
  • Nous privilégions exclusivement des vins biologiques et bières issus des producteurs locaux pour nos bars et catering.
Communication
  • Impression selon les stricts besoins «écolabel» et respectueuses de l’environnement (certifié Imprim’Vert et/ou PEFC – 1 arbre arraché = 1 arbre replanté).
  • Arrêt de la distribution de flyers.
  • Mise en place de signalétique durable et/ou en projection.
Déchets

Réduire, réutiliser & recycler sont les trois axes majeurs pour limiter les déchets du festival : la limitation, le recyclage et la valorisation.

Réduction :

  • Membre de Drastic on Plastic > objectif de disparition totale du plastique à usage unique.

Réutilisation :

  • Remplacer les produits jetables par des produits durables (vaisselle recyclable et/ou composable, ecocup mutualisés et réutilisables ou gourdes).
  • Déchets alimentaires transformés en compost (sur place) qui servira au jardin du restaurant des Grandes Tables et des espaces verts de la Friche la Belle de Mai.
  • Toutes les bâches, brises-vues et scénographies sont gardés et réutilisés sur chaque série d’événements, mutualisés avec des acteurs culturels de la Région mais aussi donnés à des créateurs pour effectuer de l’upcycling.
  • Disposition de cendriers Recyclope (Avec Recyclop, les mégots de cigarettes ramassés produisent de l’électricité).

Toute la scénographie nous appartient et n’est donc pas à usage unique, nous réutilisons et mutualisons le matériel.

Recyclage :

AREMACS nous accompagne sur l’ensemble de l’événement, La Friche La Belle de Mai a développé et mis en place une nouvelle politique de tri du déchets et les Grandes Tables possède un broyeur à verres – autant de partenaires qui nous accompagnent et soutiennent sur :

  • Mise à disposition de poubelles recyclables
  • Tri des déchets sur place
  • Tri du verre
  • Préservation du site
  • Disposition de cendriers Recyclop…
Sensibilisation

AREMACS renseigne et accompagne nos festivaliers. Ils vont à leur rencontre afin d’aborder les différentes questions liés au déchets.

Nous incitons nos publics, artistes et prestataires à apporter leur propre ecocup et/ou gourde.

En 2020, Bi:Pole est devenu signataire de la charte Drastic on Plastic. En signant celle-ci, le festival s’engage à supprimer le plastique jetable et bénéficie de l’accompagnement du collectif R2D2 : outils, ressources, ateliers et formations…